Comment bien entretenir sa toiture ?

L’entretien de la toiture d’une maison offre une protection face aux intempéries diverses. En cas de dégradation, les retombés financiers ne seront pas négligeables, sans oublier les conséquences sur les plans confort et sécurité. C’est pour cette raison qu’il est plus prudent d’entretenir et de nettoyer quelques fois sa toiture. Mais comment faire ? Découvrez cela dans cet article.

Nettoyer sa toiture : les différentes méthodes à connaitre

entretien toiture

Il existe deux principales méthodes de nettoyage du toit et le choix de l’une d’entre elles dépend de la matière avec laquelle la toiture a été fabriquée (tuiles, zinc, acier, ardoises, polycarbonate ou encore bois). Il s’agit du nettoyage au Karcher ou à haute pression et du nettoyage à l’eau de javel concentré.

La méthode à haute pression est efficace et rapide. Un simple jet débarrasse votre toiture de tous ses déchets. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est recommandé de l’utiliser lorsque la toiture est très sale. Du fait de la puissance des jets, la méthode à haute pression ne convient pas à toutes les toitures.

Utilisée pour les tuiles et les ardoises, elle pourrait les rendre plus fragiles et les fissurer ou même les briser. De même, pour la méthode au karcher, il faut la plupart du temps associer un autre traitement. Pour ce qui est du nettoyage de toiture à l’eau de javel concentrée, elle est plutôt économique, car elle fait disparaitre de façon quasi instantanée la mousse de la toiture. Cependant, son utilisation pourrait abimer la toiture de façon irréversible, surtout dans le nettoyage des tuiles. Ceci, à cause du chlore et de la javel qui sont des produits très puissants.

Le nettoyage de la toiture se fait en trois étapes. La première consiste à nettoyer la surface grâce à un nettoyeur haute pression ou la javel. La seconde repose sur le traitement de la surface au moyen d’un anti-mousse et d’un hydrofuge. La dernière étape consiste à la réimperméabilisation du toit avec une peinture à base de résine.

Quand faire le nettoyage de mon toit ?

Le nettoyage de la toiture se fait à peine deux fois l’an : au printemps et à la fin de l’automne. Pendant l’hiver, la toiture subit beaucoup de chocs ; il faut donc s’assurer que cela n’ait aucun effet néfaste sur elle au printemps. C’est aussi l’occasion de la nettoyer pour l’été. En automne, les débris tels que les feuilles mortes, les moisissures, les champions, les lichens… ne cessent de tomber sur la toiture. Il faudra l’en débarrasser une fois cette période passée. Notez aussi que l’entretien de votre toiture la rend résistante aux agressions externes et à l’usure du temps. Cela la protège en outre contre les infiltrations et naturellement lui redonne tout son éclat et toute sa beauté.

Les mousses sur le toit : Quel produit pour y lutter ?

Les mousses sont des végétaux qui poussent sur d’autres plantes. Un simple nettoyage n’est pas suffisant pour s’en débarrasser assez longtemps. C’est pourquoi il est conseillé qu’après le nettoyage, un traitement anti-mousse et hydrofuge soit appliqué au toit. Ce traitement protège également la toiture contre la porosité et l’humidité. Il suffit d’appliquer le bon produit.

Les produits anti-mousses sont répartis en deux grandes catégories : les anti-mousses sans rinçage et ceux avec rinçage. Dans la catégorie des anti-mousses sans rinçage, on retrouve les produits concentrés qu’on dilue à l’eau. Ce sont les plus répandus et leur fonctionnement consiste généralement à les répandre sur le toit grâce à un pulvérisateur.

Ensuite, on attend la pluie qui vient naturellement balayer les mousses. Dans cette même catégorie, on peut aussi retrouver un traitement à action rapide. Celui-ci nécessite un rinçage. Ainsi, après avoir pulvérisé le produit, vous rincez le toit. En ce qui concerne les produits sans rinçage, ils sont appliqués pendant les saisons chaudes et sèches. Souvent biodégradables, leur efficacité peut s’étendre sur un à deux mois.

Certains produits anti-mousses intègrent une solution hydrofuge. Ceux-ci sont à préférer, car ils offrent l’avantage d’être économique. En effet, l’hydrofuge est un traitement de prévention qui permet de lutter contre l’humidité. Ce dernier retarde l’apparition des mousses pendant un bon bout de temps (jusqu’à 10 ans selon le produit utilisé) et vous épargne un démoussage de toiture pendant cette même période. Les produits hydrofuges peuvent s’utiliser sur tous les types de toit (tuile, béton, acier, chaume, etc.).

Nettoyage toiture : comment fait-on ?

La procédure de nettoyage de la toiture se déroule en cinq grandes étapes (en savoir plus).

Pour commencer, l’artisan monte sur une échelle dont la longueur est au minimum 1mètre au-dessus de la gouttière. Ensuite, il enlève les végétations qui se trouvent dans la gouttière grâce à un sécateur, puis il applique le produit anti-mousse à l’aide d’une brosse ou d’un pulvérisateur. L’avant-dernière étape consiste à frotter le toit avec une brosse dure et de l’eau. La dernière étape quant à elle repose sur l’application d’un traitement hydrofuge.

Il serait préférable de faire appel à un professionnel pour le nettoyage de votre toiture si vous n’avez aucune connaissance de base en la matière. Celui-ci à l’expertise et la compétence qu’il faut pour effectuer la tâche. Néanmoins, si vous tenez à le faire vous même, sachez qu’il y a quelques règles de sécurité à respecter notamment le port d’un casque, des gants et d’un harnais de sécurité. Il y a aussi la période de nettoyage, prévoyez cela pendant les journées sans pluie et soyez sûr d’avoir tout le matériel nécessaire avant de commencer. Sinon, ce sera du temps perdu. Vous pourriez demander à une tierce personne de vous assister.

En outre, il est interdit à un particulier de nettoyer son toit lui-même dans le cas où la pente de la toiture est trop importante ou si la maison compte plus d’un étage.

En conclusion, notez que le prix d’un nettoyage de toiture dépend de plusieurs facteurs. La méthode de nettoyage choisie, le traitement, les matériels nécessaires, la hauteur du toit et l’utilisation (ou non) d’hydrofuge. Dans tous les cas, il est recommandé de demander plusieurs devis pour pouvoir choisir celui qui vous arrange. Mais, à titre indicatif, nous pouvons dire que le prix au mètre carré est de 25 euros.

Comments are closed.