Rénovation de maison : quel budget prévoir ?

Renovation de Maison

Pour effectuer la rénovation d'une maison, il est important de prévoir un budget assez conséquent en fonction de la rénovation voulue. Ainsi, la rénovation d'un intérieur léger coûte environ 240 euros par m². Prévoir 850 euros par m² pour un relooking complet. Pour les travaux de rénovation importante, un budget de plus de 1200 euros par m² serait idéal. C'est généralement le prix de la rénovation d'une ancienne maison.

En ce qui concerne la réhabilitation d'une ruine, le prix est assez élevé. Un coût compris entre 1800 euros et 2000 euros le m² devrait être prévu.

Impact de l'avènement du covid-19 sur le prix des matériaux de construction

Le coût des différents matériaux de construction tels que le bois, le fer, le PVC et autres a connu une hausse considérable entre 2020 et 2021, en raison de l'avènement de la crise sanitaire liée au covid-19. Donc, pour cause de rareté des matériaux et du décalage de la date de démarrage des travaux, la rénovation de votre maison pourrait vous revenir très chère. Ainsi, pour bloquer les prix des matériaux à acheter pour votre rénovation, il est recommandé de vite valider le devis que vous soumet l'ouvrier.

Rénovation de maison : quels sont les tarifs au m² fixés ?

Estimation et tarification par soi-même du coût de la réhabilitation de sa maison. Quelle somme d'argent à prévoir, quel coût au m² et quels sont les tarifs réellement appliqués en 2022 ? Les tarifs sont fixés en fonction du type de rénovation voulu. Vous pouvez faire un tour sur le site de devis pour la rénovation.

Rafraîchissement d'intérieur

Pour effectuer un rafraîchissement intérieur, le budget à prévoir se situe entre 220 euros et 260 euros par m². Ce type de rénovation implique les tâches comme la peinture complète avec réfection des façades abîmées et reprise de fissures. Elle implique également la réhabilitation complète des sols intérieurs avec évacuation et dépose des débris.

Relooking de maison

Le relooking de maison demande des travaux comme la réhabilitation des revêtements des sols, la peinture du plafond, le revêtement des murs, la réfection du chauffage et la production d'eau chaude. Le tirage de gaines électriques après d'éventuels cloisonnements et la pose de cloisons en placoplatre sont aussi des tâches à effectuer. Pour ce type de rénovation, le coût varie entre 460 euros et 520 euros le m².

Rénovation complète

La rénovation complète de travaux demande un budget compris entre 820 euros à 900 euros par m² à rénover. Elle implique des tâches comme le renouvellement du statut des pièces (changer la cuisine en salle de bain, déplacer le salon et autres. Elle demande aussi la réfection des revêtements de sols, pose de cloison en placo plâtre, revêtement mural, peinture plafond.

Des travaux comme le tirage gaines électriques suite aux recloisonnements éventuels, rénovation chauffage et production d’eau chaude (gaz ou électrique), rénovation de la chambre à coucher, du salon et cuisine sont à prendre en compte également.

Réhabilitation lourde d'une maison ou réfection d'une ancienne maison

Les tâches à effectuer pour ce type de rénovation sont entre autres la réhabilitation complète, les grands travaux de maçonnerie, la rénovation de dalle, l'ouverture mur porteur, la réfection des fenêtres y compris la fenêtre de toit,  la pose salle de bains avec les équipements nécessaires, l'installation de WC suspendu, la cuisine, l'aménagement de la véranda et autres. Cette tâche nécessite un budget de plus de 1200 euros au m² de surface à rénover.

Réhabilitation de ruine

Pour les propriétaires désirant commander ce type de rénovation, il leur faut un budget compris entre 1800 et 2000 euros. Avec ce budget les travaux concernant la rénovation lourde seront effectués. De plus, il y aura réfection des façades, réhabilitation de la toiture et du garage. Le tarif fixé ici concerne la rénovation avec des matériaux de qualité.

Réhabilitation de maison avec l'aide d'un architecte : quel coût prévoir ?

Pour la rénovation de certaines maisons, il est impératif de solliciter les services d'un architecte. Celui-ci sera utile dans les travaux de rénovation avec extension de la surface à rénover de plus de 40 m². La rénovation et le changement de façade en secteur classé seront des tâches qu'il pourra également aider à effectuer. Ainsi, c'est un professionnel auquel on fait recours lors d'une rénovation complète ou pour la rénovation de ruine.

Pour une réhabilitation complète impliquant des travaux comme les plans, le choix des ouvriers et matériaux, le dépôt du permis ou la déclaration de travaux, le choix des techniques de travail et la gestion et le suivi des travaux, il faut prévoir un taux de 12 à 14% pour l'architecte sur le prix total des travaux.

Rénovation d'une maison avec matériaux : quels sont les coûts des travaux ?

Les coûts sont établis en fonction du type de travaux et de la surface de la maison à rénover.

Démolition diverse et terrassement

Prévoir 5 760 euros pour une surface de 80 m², 7 200 euros pour une surface de 100 m², 8 640 euros pour une surface de 120 m² et 10 800 euros pour 150 m².

Rénovation électricité plus Ventilation Mécanique Contrôlée

Prévoir 9 600 euros pour une surface de 80 m², 12 000 euros pour une surface de 100 m², 14 400 euros pour une surface de 120 m² et 19 000 euros pour 150 m².

Rénovation plomberie

Prévoir 8 640 euros pour une surface de 80 m², 10 200 euros pour une surface de 100 m², 12 960 euros pour une surface de 120 m² et 16 200 euros pour 150 m².

Rénovation chauffage électrique

Prévoir 4 800 euros pour une surface de 80 m², 6 000 euros pour une surface de 100 m², 7 500 euros pour une surface de 120 m² et 9 000 euros pour 150 m².

Rénovation chauffage gaz

Prévoir 8 500 euros pour une surface de 80 m², 9 600 euros pour une surface de 100 m², 11 000 euros pour une surface de 120 m² et 12 500 euros pour 150 m².

Peinture et papier peint murs et plâtrerie

Prévoir 8 700 euros pour une surface de 80 m², 11 000 euros pour une surface de 100 m², 13 000 euros pour une surface de 120 m² et 16 000 euros pour 150 m².

Rénovation parquet

Prévoir 9 600 euros pour une surface de 80 m², 12 000 euros pour une surface de 100 m², 14 400 euros pour une surface de 120 m² et 18 000 euros pour 150 m².

Carrelage avec pose

Prévoir 5 800 euros pour une surface de 80 m², 7 200 euros pour une surface de 100 m², 8 600 euros pour une surface de 120 m² et 11 000 euros pour 150 m².

Nouvelle cuisine (dépose, évacuation, pose nouvelle cuisine)

Prévoir 9 000 euros pour une surface de 80 m², 12 000 euros pour une surface de 100 m², 12 000 euros pour une surface de 120 m² et 16 000 euros pour 150 m².

Rénovation salle de bains (dépose / pose comprise)

Prévoir 6 500 euros pour une surface de 80 m², 6 500 euros pour une surface de 100 m², 12 000 euros pour une surface de 120 m² et 12 000 euros pour 150 m².

Rénovation façade et maçonnerie diverse

Prévoir 6 500 euros pour une surface de 80 m², 7 500 euros pour une surface de 100 m², 9 000 euros pour une surface de 120 m² et 12 000 euros pour 150 m².

Divers et imprévus au cours de la rénovation

Prévoir 3 840 euros pour une surface de 80 m², 4 800 euros pour une surface de 100 m², 5 760 euros pour une surface de 120 m² et 7 200 euros pour 150 m².

Le coût total de la rénovation demande donc pour une surface de 80 m² un prix de 96 000 euros TTC. Le 100 m2 requiert 120 000 euros TTC. Les coûts de 144 000 euros TTC et 180 000 euros TTC seront respectivement déboursés pour les surfaces de 120 m² et 150 m². Ces estimations sont effectuées avec des matériaux en milieu de gamme. La main-d'œuvre est également incluse.

Quelles sont les incidences de la TVA sur le coût d'une rénovation de maison ?

Avec l'augmentation de la TVA qui est passée de 5,5% à 7% puis à 10% en 2015, les prix de rénovation ont également connu une hausse. Cependant, la TVA demeure 5,5% en 2022 pour les travaux de rénovation énergétique.

Quels sont les travaux de rénovation que vous pouvez réaliser à partir du budget dont vous disposez ?

Vous avez établi un budget ou dédié une enveloppe que vous ne devriez pas franchir pour une rénovation ? Vous vous demandez quelles sont les possibilités qui s’offrent à vous ? Voici quelques idées que nous vous proposons de découvrir en fonction du type de budget qui pourrait y correspondre.

Dans une maison d’une superficie de 100 m2 : Ce que vous pouvez faire avec une somme de 20 000 euros

Ici, vous pouvez soit opter pour une rénovation légère ou pour un simple rafraichissement. Ce dernier comprend la peinture intégrale des murs, des portes, ainsi que les plafonds. Vous pouvez également rénover une superficie de 40m2 de parquet (comprenant le ponçage et la vitrification) et procéder à un remplacement de votre carrelage sur une surface de 60 m2.

Dans une maison de 120 m2 de superficie : Ce que vous pouvez réaliser avec 60 000 euros

Ici, vous pouvez réaliser un relooking d’intérieur. Cela peut intégrer le décloisonnement, la revue de l’installation électrique, mettre des radiateurs électriques disposant d'un thermostat, tout comme procéder à une peinture complète de vos portes, plafonds ainsi que de vos murs. Vous pouvez aussi changer la faïence de la salle de bain, rénover entièrement les sols, voire l’intégralité du carrelage.

Rénover une ancienne maison de 80 m2 dans un état très dégradé avec 100 000 euros

Dans ce cas, il vous est possible de remplacer toutes les fenêtres, de procéder au changement des portes du garage, de créer des chambres, d’installer une cuisine toute neuve, tout comme une nouvelle salle de bains. À tout ceci, il faut ajouter la possibilité de mettre en 1 WC suspendu disposant de lave-mains, revoir les normes de l’installation électrique, remplacer les radiateurs en fonte par ceux électriques et acquérir un nouveau cumulus d’une capacité de 200 litres. Vous pouvez aussi ajouter aux travaux la peinture intégrale des murs, des portes et des plafonds et revoir tout le sol avec un carrelage XXL sur 80 m2.

Rénover entièrement une maison de 150 m2 avec 125 000 euros

Avec ce budget, vous pouvez créer d’autres chambres, déplacer votre cuisine pour en avoir une toute neuve, mettre en place une nouvelle salle de bains, disposer de 2 toilettes intégrant un lave-mains. Vous pouvez également revoir la conformité avec les normes électriques, changer les radiateurs pour d’autres à thermostat, ajouter un nouveau cumulus de 300 litres, et peindre entièrement les murs, les portes ainsi que vos plafonds. Ce budget peut prendre aussi en compte la rénovation d’une partie des sols avec un carrelage grand format sur 70 m2.

Travaux de rénovation : quels sont les points essentiels qui font basculer le prix au m2 ?

De nombreux facteurs peuvent justifier la variation du prix d’une rénovation au m2. Voici quelques-uns que nous vous faisons découvrir :

La surface qui va bénéficier de la rénovation

Lorsque la surface que vous souhaitez rénover est plus importante, le prix au m2 s’affaiblit. En réalité, on parle de l’économie d’échelle. Avec cette dernière, le prix unitaire d’un produit ou d’un service baisse lorsque l’entreprise augmente la quantité qu’elle produit. C’est donc un critère déterminant qui va impacter sur le coût final des travaux. La rénovation d’un petit appartement vous coûtera plus cher par rapport à une rénovation sur une superficie plus étendue. Plus vous commandez une quantité de matériaux importante, plus vous dépensez moins.

En exemple, si vous souhaitez mettre en place un mur (5 m de long) qui vous sépare du voisin, vous devrez prévoir 200 euros / m2. Ce montant prend en compte la fondation, le moellon ainsi que la finition. Dans le cas où votre mur fait 5 mètres de long, le coût sera réduit à environ 180 voire 190 euros /m2.

Le déplacement jusqu’au chantier

Si par exemple les travaux à exécuter doivent se passer en centre-ville, il vous faut prévoir un coût supplémentaire. Cela est dû au fait que les artisans peuvent tenir compte des frais de stationnement, les frais de PV (concernant les problèmes de stationnement intra muros)…

La localisation géographique

En général, nombre de propriétaires ne prêtent pas attention à ce critère. Pourtant, il faut dire que le montant du devis peut varier en fonction de la localisation du chantier. En effet, réaliser des travaux à la campagne revient moins cher que d’en réaliser en ville.

Cela est dû au fait que les charges de fonctionnement comme le loyer d’un local y sont moins conséquentes. Aussi, il est noté de grandes différences entre le coût des projets de rénovation en province et en région parisienne.

Les matériaux sélectionnés

Ce point concerne l’interrupteur électrique (allant du simple au quintuple) et les choix des finitions de peinture. Pour ce qui est de la rénovation, il faut savoir que le choix de matériaux est très étendu.

Vous devrez donc penser à tous les détails au niveau de la finition afin de déterminer avec précision le budget nécessaire à l’opération. De ce fait, il faut savoir que plus les matériaux choisis pour le chantier seront nobles et haut de gamme plus élevée sera la facture.

Réaliser une partie des travaux soi-même ou confier tout le chantier à des professionnels du domaine

Depuis 2015, il faut savoir que les travaux de rénovation sont frappés par une TVA de 10%. Dans le cas où vous serez imposable sur vos revenus, l’idéal serait de faire effectuer tous les travaux de rénovation par des artisans agréés RGE.

Vous pourrez ainsi profiter des différentes aides et primes à la rénovation énergétique. À noter que ces dernières ne vous seront profitables que si vous présentez les factures des artisans RGE.

À propos de la typologie des travaux

Comme mentionné plus tôt dans l’article, la typologie de travaux a une grande influence sur le coût du devis. De ce fait, en fonction de votre projet en cours (rénovation intermédiaire ou conséquente, rafraîchissement), vous aurez la possibilité d’obtenir une estimation du coût qu’il faudra prévoir. Il faut aussi noter que les coûts pour rénover les différentes pièces ne seront certainement pas les mêmes.

En exemple simple, il faut dire que la salle de bain ou la cuisine représente des pièces quelque peu onéreuses quand il est question d’y réaliser des travaux. Cela est dû au fait que plusieurs corps de métiers devront y intervenir pour la plomberie, l’électricité, etc.

Négocier le coût des artisans

Comme il est souvent recommandé, lors de ces travaux, il est mieux de demander 2 à 3 devis différents par chaque corps de métier. C’est à ce jour la seule bonne méthode qui vous permet de trouver rapidement de bonnes solutions et offres de matériaux adaptés pour votre projet de rénovation.

Après que vous ayez enfin reçu les devis, vous pourrez maintenant négocier lequel choisir pour correspondre à votre projet et votre budget. Veuillez noter que les artisans prennent en référence les indices de prix qui sont généralement proposés par leur logiciel de devis ou de facturation. Les prix au m2 fixés viennent d’une base de données nationale ou régionale effectuant une moyenne des montants constatés chaque année.

Les prix proposés sont donc en général presque similaires. Par contre, si le contenu des devis est différent entre les diverses propositions, les prix peuvent varier. Il faudra que vous vous montriez extrêmement vigilant si vous tombez sur des devis très moins chers que les autres propositions. Veillez donc à comparer les techniques qui seront employées ainsi que les matériaux utilisés.

En général, ce qui fait augmenter ou baisser la facture, ce n’est rien d'autre que le niveau de finition (type de sol, type de fenêtres). En quelques mots, assurez-vous de faire la comparaison de tout ce que vous pourrez comparer sur les différentes propositions de devis.

Si vous avez encore des doutes à confier votre chantier à un professionnel du domaine à cause du coût de réalisation du projet, sachez que vous ne ferez pas un mauvais investissement. En effet, cet investissement vous permet de bénéficier des assurances obligatoires des professionnels qui seront d’une grande aide en cas de probables dysfonctionnements à venir ou de malfaçons. Ce sera donc une garantie de quiétude et de sérénité pour vous.

À retenir que vous pouvez bénéficier d’une réduction sur cet investissement à l’aide de nombreuses subventions accessibles. C’est une manière pour l’État de pousser les propriétaires à effectuer des travaux de rénovation énergétique de leur bien immobilier. De cette manière, tous les propriétaires de bien immobilier pourront contribuer à la protection de l’environnement en changeant l’ancienne isolation du bien, en choisissant un système de chauffage beaucoup plus économe… L’avantage accordé par l’État à ces propriétaires est :

  • De jouir d’un crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE) ;
  • de bénéficier d’une TVA à taux réduit ;
  • de l’éco-prêt à taux zéro.

Pour en profiter, il faudra que le propriétaire confie les travaux à réaliser aux soins d’un professionnel reconnu RGE.

Comment s’y prendre pour faire diminuer le coût de la rénovation ?

Vous avez peur que le coût total pour réaliser votre projet soit élevé ? Sachez qu’il vous est possible de le réduire quelque peu. Une des solutions pour y arriver est que vous effectuez vous-même une partie des travaux portant sur la rénovation légère comme : les revêtements de sols ou la peinture.

Si vous cherchez par contre de recette plus miraculeuse que cette méthode pour réduire nettement le coût d’une rénovation totale, vous n’en trouverez certainement pas. En revanche, vous pouvez faire jouer la concurrence sur le marché en effectuant des comparaisons de différents devis ou en optant pour des matériaux à plus bas prix. Pour finir, retenez que si vous vous engagez avec un maître d’œuvre, il devra vous fournir pour chacune des prestations à effectuer trois devis différents.

À propos des dispositifs d’aide à la rénovation

Comme mentionné plus haut, il y a des aides financières qui sont accordées par l’État pour réduire le coût total de la rénovation au m². Le but final de ces aides à la rénovation est d’amener les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation.

Il faudra que vous soyez prêt avant de vous lancer dans ce genre de procédure puisque vous devrez consacrer du temps pour le processus de montage de divers dossiers. Cela en vaut toutefois le coup soyez en sûr. Les aides dont vous pourrez jouir pour vos locaux :

En apprendre plus sur MaPrimeRénov

Il s’agit d’une aide de l’État pour la rénovation énergétique. Peu importe que vous habitiez dans le logement ou que vous en fassiez une location, si vous êtes propriétaire il vous sera possible d’en bénéficier. Avec l’éco-prêt à taux zéro, vous bénéficierez d’un financement pour la rénovation énergétique de votre logement.

Il faudra que le logement soit construit depuis plus de 2 ans. Vous pouvez bénéficier d’une somme allant de 7 000 à 30 000 euros indépendamment de votre cas de figure. En plus, vous profiterez d’une TVA réduite à 5,5% si les travaux énergétiques sont réalisés dans votre maison.

L’aide « habiter mieux sérénité » de l’Anah : ce qu’il faut savoir

En fonction du niveau de ressources du ménage, cette aide est comprise entre 1 600 et 2 000 euros. Elle n’est accordée qu’aux propriétaires qui occupent un logement vieux de plus de 15 ans. Il faut savoir que les fournisseurs d’énergie à l’instar d’EDF se chargent de verser l’aide « coup de pouce économie d’énergie ».

En bref, il vous sera possible de cumuler cette aide avec MaPrimeRénov ainsi que l’éco-prêt à taux zéro. Il y a aussi le chèque énergie qui permet d’aider les ménages modestes à régler leurs factures d’énergie.

Enfin les aides d’Action logement qui octroient des subventions qui peuvent être complétées de prêts à 1 % à certains ménages spécifiques. Il s’agit des ménages avec leur logement localisé au sein des communes du programme Action cœur de ville.